jeudi 12 avril 2007

A contre courant du débat

Je m'étonne ou pour être très honnète, cela ne m'étonne même plus. Le débat associé à la discussion Sarkozy Onfray.
En étant très factuel et intellectuellement honnète, il n'y a pas de quoi susciter une telle polémique. Il ne faut pas s'interdire de discuter et de débattre. Jamais. On peut ne pas être d'accord, douter, mais sur-interpréter les propos de Sarkozy est absurde.

En revanche, ses raisonnements économiques me semblent hautement simpliste et pour le coup, que personne ne le challenge me surprend davantage.

Pour résumer :

Je paie les heures Sup, Je n'applique pas de taxes sur ces nouveaux revenus (ni impots ni charge) donc j'augmente le pouvoir d'achat, donc je consomme donc je crée des emplois qui font baisser le chomage donc les dépenses unedic et donc crée des cotisations complémentaires.

Mouaip .... L'idée de base, pour rappel est de fluidifier les heures sup... Un peu léger comme programme économique ! Pour tous ceux qui pratiquent un peu l'entreprise, vous m'accorderez que le raisonnement est tout de même plus que tiré par les cheveux.

2 commentaires:

v a dit…

un fond blanc c'est mieux çà permet une meilleure lisibilitée
V(da en herbe)

Isaac a dit…

Thx ;-)