dimanche 18 novembre 2007

American Gangster


Le nouveau film de Ridley Scott s'inspire de faits réels, où comment un parrain noir de Harlem met en place un système plus efficace que celui des familles italiennes de New York.

Avec Russel Crowe, bedonnant mais incroyablement charismatique (ça me réconforte ça) et Denzel Washington.

Film énorme. Plongée moite dans le New York sale et plus urbain que jamais des années 70, ce film est une réussite absolue. Esthétique donc, mais à la Ridley Scott. Un beau pas arty racoleur. C'est une image juste.

Réussite scénaristique : un bon polard, un vrai polard dans la tradition des films des années 70 justement. Et un montage nerveux, et des acteurs à l'avenant, et une bande son torride. Et pas de morale. Un témoignage très juste sur le progrès des consciences, où le progrès est incarné par un parrain noir sans scrupule qui a l'idée de génie d'importer l'héroine directement à la source, sans passer par les intermédiaires habituels. Et d'être noir. Le progrès de la société américaine s'incarnant ici par la réussite de son organisation.


A voir absolument.

3 commentaires:

Anne a dit…

Avant d'aller voir le film, j'apprécie ton commentaire, qui nous dit deux-trois choses sur toi!

Anne a dit…

Au fait, mon père l'a trouvé très très bien, ce film (et une approbation de mon père, ce n'est pas rien... ;)))

Mister M a dit…

Je confirme les dires d'Isaac et affirme a mon tour qu'American Gangster est un excellent film. J'hesite meme a le mettre tout en haut de la hierarchie des films de Ridley Scott.
En dehors des 2 acteurs principaux, aux jeux justes et subtils, je retiens la bande son: tout le son des 70s y passe. Et c'est bon!