lundi 9 mars 2009

De François Pérol, courte note


La nomination de François Pérol a suscité une forte polémique.

En résumé, à gauche et au centre : une loi exige un délai de 3 ans avant qu'un fonctionnaire ou un missionné du gouvernement ne puisse rejoindre comme salarié une entreprise sur laquelle il aurait eu à travailler dans ses fonctions au service de l'état. Normal au regard des nombreux excès passés. La gauche et le centre dénoncent ainsi de concert cette nomination. Je suis d'accord.

A droite : François Pérol est un banquier respecté, de grand talent et qui en plus connait très bien le dossier Caisse d'Epargne / Banque Populaire puisqu'il y a travaillé comme conseillé à L'Elysée (c'est bien le problème soulevé par les premiers). Donc, c'est le candidat idoine pour prendre la tête du nouvel ensemble bancaire ; il faut être pragmatique. D'accord .... et pas d'accord. Oui, sans doute, ce messieur est compétent pour le poste. Maintenant, personne ne nous fera croire qu'il est le seul à la surface de la planète à pouvoir diriger cette banque.

Par conséquent, je "vote" contre cette nomination.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Oula, tu vires bolchevik !
FB

inliner a dit…

Tout à faire d'accord Jon.

En plus du cas Pérol lui-même, c'est le mépris des règles et du Droit quand il s'agit des copains mis en évidence par cette histoire que je trouve vraiment malsain.

Y