lundi 22 décembre 2008

De la passion des montres

C'est l'amour irraisonné des belles mécaniques suisses qui semble étayer les accusations de malversations financières qu'on prête à Julien Dray depuis quelqes jours.
Dray, possesseur d'une Patek à grande complication en platine, ça le fait ...
Messieurs les journaleux, et autres pères la morale, Isaac soutient pleinenement ce bon Julien. Il m'était déjà sympathique, mais là, franchement, de quoi parle-t-on dans cette affaire ?
D'artisanat traditionnel de la vallée de Joux ? De garde-temps d'exception ? Du rapport au temps si cher à François Mitterrand ?
Celà vaut bien quelques commissions qui de toutes façons auraient été dans d'autres poches et auraient financé quoi ? De puissantes et pollantes voitures ? des femmes de petites vertues ? de la drogue ? Des armes ? ....

Julien, je suis avec toi !

3 commentaires:

Meredith a dit…

Très bon choix Lobb

Anonyme a dit…

Je ne suis pas trop de gauche mais j'abonde à 100% en faveur de Julien Draï. Finalement, ce n'est qu'une forme d'épicurisme à l'honneur des gardes-temps ;o) C'est moins nocif que certains abus qui pourraient atteindre ce genre de personnage dans l'écosystème où il évolue ... (piso)

Fab a dit…

et vive les belles mécaniques (suisses et allemandes pour ma part...).