samedi 7 juin 2008

Hausse du baril : N'est-il pas temps de réagir ?


S'ouvre ici une série de réflexion sur la place de l'état dans l'existence des citoyens. Le propos en est simple. L'état est au service de ses administrés. Il n'est pas là pour les punir, les taxer, les contrarier au nom de quelques idéologies que ce soit (ultra rigueur budgétaire, socialisme excessif, ...)


Entamons donc cette série avec la question du cours du baril de brut. Hier à New York, en accusant une hausse de près de 11 $ en une seule séance, tous les records ont été battus. Quant à la banque Morgan Stanley, elle prévoit un cours à plus de 150 $ avant mi juillet.

L'année dernière, notre minstre de l'économie invitait les francçais à prendre leur bicyclette pour ne pas trop subir l'augmentation de l'essence. Je pense qu'il va lui falloir être très inventive pour nous proposer une nouvelle alternative avec un baril à 150 $.
Il est donc urgent que l'état abaisse le niveau de la TIPP qui pèse sur le litre d'essence à hauteur de 60 % environ.
L'idée étant non pas de baisser le revenu global de la TIPP mais de maintenir le revenu global issu de cette taxe en baissant sa part sur le litre d'essence ou de fioul.

7 commentaires:

Fab a dit…

Je suis assez d'accord avec ta proposition : je vote pour.

Concernant les transporteurs en grève, je voudrais tout de même signaler qu'ils répercutent le prix du carburant sur le client final... et de même que les pêcheurs et autres professions touchées par cette hausse, si le prix de l'essence est un de leurs principaux postes de dépense, il leur est possible d'hedger ce risque par un simple instrument de couverture (forward, swap ou option sur le prix du baril). Ok, c'est un avis de financier, mais c'est vraiment pas compliqué à mettre en place et pas si coûteux... enfin, une bonne grève avec les saucisses et les frites au bord de la route, c'est toujours aussi bon pour la réputation des Français...

Anonyme a dit…

200 euros le barile en 2009, mets toi au vélib' !!!!

françois a dit…

La hausse des prix du pétrole est inéluctable sur le long terme. Le libéral que tu es devrait se réjouir de cette hausse qui devrait inciter les agents économiques à s'adapter à cette donne du marché , à modifier leur comportement, à réfléchir à des produits ou modes de vie moins énergétivores, à innover pour trouver des solutions etc...

Anonyme a dit…

Tu as deja retrouve ton permis? ;)

Anonyme a dit…

Bonjour,

Je fais des recherches sur Nathan ISAAC, instituteur en 1825 - 1826 à LAUFERSWEILER, est-ce de votre famille ?
Merci de me répondre.

Déçu d'Isaac a dit…

Isaac, où es-tu? Que fais-tu? Forfait à 235j, baril à 145$, missile en Iran, album de carla Bruni qui pour le coup ne s'appelle plus Sarkozy Bruni...et Isaac papillone...

Anonyme a dit…

Que de discussions il y a 6 mois pour si peu : aujourd'hui, ce n'est pas le cours du pétrole (redevenu très bas) qui fait froid dans le dos, mais la criiiise