vendredi 9 mai 2008

Mission PS : Isaac soutient Pierre Moscovici


Ils sont plusieurs à briguer ouvertement (Manuel Vals, Pierre Moscovici, Ségolène Royal, Julien Dray) ou un peu moins ouvertement (Delanoé) la direction du PS.


Je dois d'abord confier mon étonnement à la lecture des derniers sondages réalisés auprès des sympathisants PS qui placent largement en tête Ségolène Royal avec 54 % d'avis favorables.


Sans réflexion partisane, on peut juste se contenter de remarquer que ce choix ne serait certainement pas avisé. En effet, qu'on le seuille ou non, Ségolène Royal cristallise soit le soutien "immodéré" de ses afficionados soit au contraire des réactions de rejet très farouches. Et, inutile de se mentir, il semble très peu probable que cela puisse s'inverser à l'avenir. J'ai au contraire le sentiment que les positions envers Madame Royal se cristallisent. C'est ainsi.


A titre personnel, je me réjouirais qu'un homme comme Pierre Moscovici puisse prendre la direction du PS. Il semble dans des dispositions de dialogue, de contruction qui enrichira le débat démocratique. Par ailleurs, et de plus en plus, il développe des idées dans lesquelles je me retrouve (Isaac, reste Isaac, cher lecteur, et je reste toutefois hyper libéral).

Je suis toutefois assez proche également de Julien Dray qui lui non plus ne s'enferme pas dans la critique systématique de l'action gouvernementale et présente un visage moderne pour le PS, pet-être enfin en phase avec le "monde réel".


à suivre donc.

1 commentaire:

Anne a dit…

Ah ben non, en fait, il n'avait pas de cravate! (l'avais-je rêvée?...)